Imprimer cette page

Témoignage d'Hélène Combe de la Fuente Martinez, de l'observatoire de la Décision Publique

A l’heure des crises, nous sommes au cœur de choix de fond. Continuer à vivre nos vies dans le sillage du paquebot des “ trente glorieuses et compagnie ”, ou faire le pari d’en prendre un autre vers “ ce qui compte le plus pour nous ”, plus ambitieux que le seul “ cap de bonne espérance ”.

Car sans nouvelle boussole et en gardant nos repères d’hier, sans changer nos modes de pensée et nos systèmes de veille, comment serions-nous en capacité d’ouvrir de nouvelles voies ?

Or, “ ce qui compte le plus pour nous ” ne peut pas être défini par seulement quelques-uns, même s’ils sont des économistes éminents, des décideurs légitimement élus, des leaders associatifs...

Pour identifier les richesses des Pays de la Loire, nous avons opté pour l’intelligence collective, la collaboration et la définition de nouveaux instruments de pilotage.

Merci à vous d’avoir répondu présent lors des débats de 2011. Merci à vous de poursuivre la route pour participer à la finalisation des indicateurs de richesses et à l’écriture de notre feuille de route collective pour les années à venir.

Grâce à toutes vos contributions, nous avons les moyens de changer notre regard, nos vies, sur notre territoire en lien avec le monde.

« Nous sommes tous acteurs. Être citoyens, ce n’est pas vivre en société : c’est la changer ! »

Augusto BOAL, chimiste, dramaturge et homme politique brésilien