Imprimer cette page

LGP Conseil

Jeudi 9 juin 2011, à Nantes,

Débat organisé par LGP Conseil, Cabinet de conseils basé à Nantes.

 

Profil des participants:

11 personnes, entre 20 et 60 ans. Des salariés de LGP Conseil, des consultants indépendants et des étudiants.

  • Quelles sont les richesses que nous avions et que nous n’avons plus aujourd’hui ?

Le respect

L’écoute de notre corps et de la nature

La sérénité, le temps pour vivre

Une bonne ambiance au travail

La communication orale et les rencontres

La solidarité et la convivialité

La simplicité notamment pour les démarches administratives, les services publics (tout est devenu complexe, difficile, lourd…

Qualité de vie et de l’air : la qualité de l’environnement

Les paysages urbains (ex : aujourd’hui, la périphérie des villes se dégradent)

Des espaces non construits en zone rurale et littorale

La ressource en poissons

L’alimentation saine / Désaccord d’un participant (plus de contrôles qu’avant !)

Le pouvoir d’achat

La bonne gestion de l’argent, des comptes

La sécurité

Impulsion politique forte, à l’époque de François Fillon

L’identité des Pays de la Loire au niveau géographie et historique, on ne sait pas la limite entre la Bretagne et les PDL. Elle était plus claire auparavant

L’industrie traditionnelle (exemple : constructions navales)

L’accès non-discriminatoire à l’emploi (à la différence de l’actuel cloisonnement du recrutement)

L’esprit entrepreneuriale : on ne peut plus évoluer, cela est moins facile au niveau économique, financier et concurrentiel ; Aujourd’hui, il n’y a  plus d’autodidactes / désaccord d’un des participants

L’emploi, au sens large

La maison de la naissance à Saint Sébastien

L’accès aux logements dans le centre-ville de Nantes

La production de vins

L’équipe de foot (FCNA)

 

  • Quelles sont les richesses que nous avons aujourd’hui et que nous n’avions pas auparavant en Pays de la Loire ?

De meilleures liaisons (accès à Paris facilité, la navette aéroport, le navibus), il y a une mobilité intra et extra régionale

Nouvelle communication à distance (internet notamment)

Mélange de populations, elle est plus diversifiée qu’avant, il y a une « mixité sociale » (exemples : immobilier, moins de familles nantaises bourgeoises..). Nantes plus pétillante, plus jeune qu’avant (« La belle endormie »)

Dynamisme associatif et sportif : pistes cyclables, voies vertes, manifestations musicales, 3ème âge), sur plan quantitatif et qualitatif : des moyens mise en œuvre avec plus d’infrastructures, comme par exemple les stades de foots avec une pelouse synthétique.

Identité liée à l’innovation, il fait bon vivre, attractivité de la ville Nantes

Activité culturelle dynamique (exemples : concerts, Royal Deluxe)

L’emploi dans les services

Petites entreprises qui offrent plus de services

Nouveaux domaines d’activités : biotechnologiques et santé (exemple : les hôpitaux)

Technologies de pointe (pôle innovant)

Dynamisme économique avec l’augmentation de cadres

Mesures pour réduire l’émission de CO2 (Exemples : bicloo, Ter avec moins de Co2, covoiturage) / Désaccord d’un participant : c’est le début de réponses au problème du réchauffement climatique et non un « progrès »

Tourisme : tourisme urbain avec une bonne communication

Accès au logement plus facile pour les moins aisés : une mixité sociale obligée = un début de réponse avec les HLM au dessus des logements privés.

La qualité agroalimentaire, plus de contrôles / Désaccord de plusieurs participants


  • Quelles richesses avons-nous préservées ?

Tissu associatif, patrimoine naturel et culturel (exemples : culture, création, peinture, la rénovation du château, les machines de l’île…) Désaccord d’un participant : il y a moins de bénévoles et plus de consommateurs / les associations sportives plus de difficultés qu’avant.

L’esprit d’accueil et de convivialité  (ouverture et consensus)

Le goût de manger sain et local

Transition entre l’Histoire (revisitée) et la Modernité

La Loire « sauvage », la Loire = seul fleuve sauvage d’Europe !

Le cadre de vie

Le terroir (exemple : le muscadet)

Une agriculture prospère

La diversité des paysages

La diversité scolaire : écoles privées et publiques

La diversité sociale

Le dynamisme économique (exemple : industrie de pointe)

La formation (exemple : beaucoup d’apprentis dans les PDL)

  • Qu’est ce qui compte le plus ?

Le bien-être et le lien social

Les valeurs citoyenneté, de responsabilité, le respect et les valeurs (exemple : ne pas appliquer la loi du plus fort), respect de l’autre, de s‘exprimer, la tolérance avec les droits autour de cette citoyenneté

Le vivant (la vie) et le respect de l’homme, de l’organique, une culture qui vive que Nantes ne soit pas une ville « musée »

La santé en général

La recherche scientifique, plus de médicaments

La qualité de l’éducation (moyens inscrits, les instituteurs, l’évolution quantitative et qualitative consacrée à l’éducation), l’éducation se remet en question

Revenir à l’essentiel et le bien-être (exemples : au travail, donner du sens...)

Trouver du sens à la vie et se reposer les « bonnes questions »: « pourquoi on est là ?, Pourquoi vit-on ? »

La protection des ressources naturelles, préserver les capacités du sol pour qu’il reste fécond et fertile. Il ne faut pas trop d’agriculture intensive, pas un urbanisme trop étendu pour garder des espaces sauvages et spontanés

Le cadre de vie pour garantir la santé des personnes et le confort de vie

Le développement humain (exemple : l’emploi)

La capacité du terroir

Le dynamisme économique respectueux de l’environnement

Les jeunes sur le territoire

 

  • Qu’est ce qui serait le plus grave de perdre ?

La santé physique et psychique

L’accès à la culture et à la nature

La capacité du développement humain

La biodiversité

L’ouverture aux autres, au monde

L’envie de créer et d’inventer

La qualité de l’environnement

Les valeurs

L’honnêteté

Le goût des choses simples

 

  • Quelles richesses voulons-nous transmettre aux générations futures ?

L’envie de créer et de se réaliser (individuel et collectif) = servir un projet collectif

La solidarité et le partage

La qualité écologique de notre environnement

Les différences = la diversité

L’autonomie alimentaire et énergétique

Croire au futur (comment croire à demain ?). Plusieurs participants soulignent : les jeunes sont optimistes pour l’avenir et que mais ils ont  les craintes inculquées par leurs parents.

Respect de l’écoute et de la communication

Les valeurs

La mémoire

La culture

L’amour

La paix

L’enthousiasme

 

Les grands thèmes de richesses qui ressortent des débats

Aujourd’hui

La qualité de l’environnement naturel, le cadre de vie, la Loire « sauvage », les mesures prises pour respecter l’environnement

Qualité des liaisons et des transports, les nouveaux moyens de communication (internet notamment)

Mixité économique et sociale, diversités

Le dynamisme dans les domaines de la culture, de l’éducation et de la formation, de l’économie, de l’agriculture

L’esprit d’accueil et de convivialité.

Demain

L’envie de créer, l’enthousiasme,

Le bien-être, le temps de vivre, la paix, l’amour, « trouver du sens »

La santé

La solidarité, l’écoute, la communication entre les personnes, la diversité, le lien social, la simplicité des relations entre personnes et des démarches (administratives…)

La qualité et la fonctionnalité écologique des écosystèmes, la beauté et la diversité des paysages

L’autonomie alimentaire et énergétique, l’accès à l’emploi et les possibilités d’évolution professionnelle,

Faire leur place aux jeunes.