Imprimer cette page

JCI

Jeudi 24 mars 2011, à Nantes,

Débat organisé par la Jeune Chambre Economique de Rezé et Sud Loire.

 

Informations générales

 

Date, lieu et durée du débat

24 Mars 2011, Cnam des Pays de la Loire, 2heures

Axe de débat

Les Jeunes et l’Emploi

Format du débat (conférence, table ronde…)

Conférence-débat

Intervenants : nom, prénom et fonction

Pierrick JUBE – Dirigeant - ESCALADE

Gwénaël SEROT – Responsable Entreprises - PRE CONTACT

Christophe DESARTHE – Elu – CCI Nantes Saint Nazaire

Valentin CASTELLI KEREC – Consultant – IN VOXA

Laurent SEGURA – Chargé de Mission – AURAN

René LE GALL – Directeur – Polytech

Animateur : nom, prénom et fonction JCE / autre (media, partenaire, sénateur, …)

Antoine VEUGEOIS – Chargé de mission aux Rencontres nationales 2011 – JCE Rezé & Sud Loire

Nombre de participants

Environ 50

Typologie des participants (chef d’entreprises, jeunes, étudiants, jeunes en recherche d’emploi, seniors, élus, etc.…)

40 % jeunes

60% moins jeunes

35 % institutionnels

65 % privés

25% dirigeants

75% salariés

 

  • Quelles sont les richesses que nous avions et que nous n’avons plus en Pays de la Loire ?

Constat

Propositions

Moyens nécessaires (si évoqué)

« des grandes industries », « un savoir faire technique », « des entreprises reconnues », « des valeurs humaines », « confiance et foi envers l’entreprise », « amour de son métier », « corporatisme », « une identification métier ».

« sortir des études secondaires avec des métiers plutôt que des diplômes qui ne servent à rien », « professionnaliser l’enseignement », « remettre en avant les métiers techniques et artisanaux », « éviter d’orienter toute une génération vers les métiers du tertiaire ».

Adaptation des formations proposées dans l’enseignement plus en adéquation avec les besoins du marché= rapprochement Enseignement-Entreprises.

  • Quelles sont les richesses que nous avons et que nous n’avions pas auparavant ?

Constat

Propositions

Moyens nécessaires (si évoqué)

« bassin économique jeune et dynamique »,  « rapide capacité de récupération de l’information », « donner un sens au travail », « trouver un équilibre entre le pro et le perso »

« mise en avant des responsabilisation », « travailler sur l’employabilité durable », « faire d’avantage participer tout un chacun ».


  • Quelles sont les richesses que nous avons préservées ?

Constat

Propositions

Moyens nécessaires (si évoqué)

« une attractivité régionale pour les investisseurs et les ressources humaines »,  « un patrimoine culturel et historique », « conflit intergénérationnel ».

« investir sur la jeunesse », « mettre en adéquation besoin du marché et formations », « transférer les savoirs faire », « redorer la perception de l’apprentissage ».

« travailler ses réseaux dès les études », « communiquer sur l’apprentissage », « mettre en avant l’alternance ».

  • Qu’est ce qui compte le plus ?

Constat

Propositions

Moyens nécessaires (si évoqué)

« la volonté d’agir »,   « la capacité à s’investir dans l’entreprise », « l’épanouissement personnel », « ce que nous sommes et comment nous le sommes devenus », « donner du sens à ses actions », « la confiance », « trouver un équilibre », « le maintien de l’environnement »

« transparence entre salariés et employeurs », « faciliter les échanges d’informations », « travailler et favoriser la communication »

« apprendre à responsabiliser »

  • Qu’est ce qui serait le plus grave de perdre ?

Constat

Propositions

Moyens nécessaires (si évoqué)

« l’envie d’entreprendre », « l’envie de créer », « notre dynamisme », « les jeunes », « le désengagement par manque de reconnaissance », « l’employabilité », « la fuite des jeunes de 24 à 30 ans », « déclassement des diplômes ».

« développer ses réseaux extra pro », « parrainer les jeunes vers les réseaux pro type JCE, CJD… ».


  • Quelles richesses voulez vous transmettre aux générations futures ?

Constat

Propositions

Moyens nécessaires (si évoqué)

« nos savoirs faire », « une Histoire », « la volonté d’entreprendre », « l’expérience », « la recherche et la création », « des valeurs ».

« Transmettre les savoirs faire », « transmettre nos compétences et non pas se limiter à des connaissances », « transmettre un savoir être ».

 

Conclusion :

Des axes forts qui ressortent de ces échanges tels que :

-          La transmission des savoir faire et des connaissances.

-          Les liens entre jeunes et monde actif.

-          Investir sur la jeunesse car elle représente noter « Demain »