Imprimer cette page

Débat Privé

Avril 2011, en Vendée

Débat privé, organisé suite à l'article de Ouest France sur le projet "Nouveaux Indicateurs de Richesses"


Profil des Participants:

Gilles et Odile de la Bruffière, Daniel et Marie-Claire de Saint Georges de Montaigu, Françoise et Robert de la Boissière de Montaigu, âgés entre 66 et 72 ans.

 

  • Quelles sont les richesses que nous avions, et que nous n’avons plus en Pays de la Loire ?

Le plein emploi,

et un milieu riche de paysans.

  • Quelles sont les richesses que nous avons, que nous n’avions pas auparavant en Pays de la Loire ?

Des communes dynamiques avec des entrepreneurs qui ont crée des emplois et apporté de la richesse. Les infrastructures qui ont amélioré les déplacement.

L'amélioration du cadre de vie dans les communes, et aussi chez les  citoyens.

La démocratisation de la culture , les activités sportives, beaucoup d'équipement de loisir.

Le tourisme.

  • Quelles richesses avons-nous préservées ?

La vie Associative mais cela ne doit pas empêcher la collectivité de prendre ses responsabilités.

  • Qu’est-ce qui compte le plus ?

L'emploi, une place pour chacun . On ne doit pas voir des personnes sans activités, on doit tous se rendre et se sentir utile à la société.

Le logement pour tous, comme chacun le veut.

  • Qu’est-ce qui serait le plus grave de perdre ?

La démocratie, les acquis sociaux sans se replier sur le corporatisme.

  • Quelles richesses voulons-nous transmettre aux générations futures ?

Le respect de l'autre , de l'environnement. La nécessité de l'engagement dans toute la vie.

Surtout se dire que nous ne sommes pas seul qu'on a besoin des autres et que les autres  ont besoin de nous.

La vrai richesse ce n'est pas l'argent mais la realtion avec l'autre.