Imprimer cette page

CMR44 Les Touches

Vendredi 21 janvier 2011, aux Touches (44),

Débat organisé par une équipe de l'association départementale ChrétiensMondeRural 44,


Profil des participants:

9 retraités de la région Nort-sur-Erdre.

 

  • Quelles sont les richesses que nous avions, et que nous n’avons plus aujourd’hui en Pays de la Loire ?

Proximité dans les relations, dans le travail, dans les familles, dans la commune. L'entraide gratuite (le bénévolat existait aussi dans le travail). L'éducation avait ses rituels : première communion, certificat d'étude, service militaire, majorité à 21 ans...

Une plus grande sécurité de l'emploi. Les non-qualifiés trouvaient plus facilement du travail.

Plus de petits commerces de proximité, plus de petites entreprises dans le monde rural. Des médecins plus disponibles et mieux répartis sur le territoire...

Moins de densification urbaine (plus d'espace de vie)

  • Quelles sont les richesses que nous avons et que nous n’avions pas hier en Pays de la Loire ?

Une bonne prise en charge de la santé avec le maintien de la solidarité organisée : sécurité sociale, mutuelles, retraite...

Des services d'urgence organisés pour les soins (maladies, accidents...) même s'il y a encombrement à certains moments et éloignement des services par la concentration des hôpitaux.

Des initiatives de solidarité départementale et régionale pour les transports : transports ferroviaires, lila44 : tous les usagers au même prix dans le département...

Des logements sociaux qui se développent, même s'il reste encore des personnes qui ne peuvent pas y accéder : jeunes sans emploi ou sans salaire suffisant, S.D.F., Roms,...

Plus de confort dans l'habitat en général.

Accès à l'enseignement et à la formation professionnelle plus facile.

Des moyens de communication plus sophistiqués : Internet, télévision, portables... Les collectivités aident parfois à l'accès de ces moyens dans les communes isolées...

Une recherche pour un meilleur environnement : un équilibre entre nature, entreprise et vie en société pour un mieux vivre. La densification urbaine est-elle bonne ? Est-elle bien conçue ? Le monde rural peut-il accueillir plus de monde ? (construction dans les enclaves (dents creuses) dans les villages pour moins d'isolement.

La liberté religieuse, la liberté d'expression, la liberté d'entreprendre

  • Qu’est-ce qui serait le plus grave de perdre ?

La santé : les moyens humains et financiers pour bien se soigner avec un accompagnement qui respecte la vie.

 

  • Quelles richesses voulons-nous transmettre aux générations émergentes et futures ?

Le goût de la vie

Pour les enfants : grandir sans brûler les étapes de leur enfance, leur adolescence, pour qu'ils soient à l'aise à vivre dans leur école, leur bande d'amis, la société (leur transmettre le goût de l'effort)

Pour les adultes : plus d'humanité et de respect dans les familles, les entreprises, le voisinage en remettant d'actualité le goût et la valeur du travail pour tous.

La création de liens, la création d'humanité : liberté, égalité, fraternité, justice (malgré nos différences) : des mots à se remémorer.