Imprimer cette page

CMR44 Haye-Fouassière

Mercredi 19 janvier 2011, à la Haye-Fouassière (44),

Débat organisé par une équipe de l'association départementale ChrétiensMondeRural 44,


Profil des participants:

7 personnes: des enseignants,d es employés de collectivité, des retraités et une religieuse.

 

  • Quelles sont les richesses que nous avions, et que nous n’avons plus aujourd’hui en Pays de la Loire ?

Quasiment le plein emploi ; tous ceux qui avaient une formation trouvaient un travail et généralement près de chez soi.

On pouvait vivre avec un petit boulot.

Les commerces de proximité, lieux de relations.

Convivialité de voisinage, plus d’intergénérationnel dans les villages.

Des rivières propres, des haies.

On pouvait plus facilement marcher dans la campagne, passer sur le terrain des voisins.

Dans le monde rural, on avait le sens du temps.

 

  • Quelles sont les richesses que nous avons et que nous n’avions pas hier en Pays de la Loire ?

Confort dans la maison : eau courante, chauffage, isolation, électroménager.

Des communications plus faciles : routes, tram, busway ; (à condition d’éviter le pont de Bellevue aux heures de pointe, et le pont de Cheviré en cas d’accident !).

Des semaines de travail plus courtes.

Prise de conscience de la nécessité d’éviter le gaspillage, de trier les déchets, d’utiliser des énergies propres.

Ouverture à la culture, même en rural.

Connaissance du monde par les médias ; internet.

Qualité des soins.

Meilleur accueil des handicapés, accès à l’école.

Généralisation de la possibilité de faire des études.

 

  • Quelles sont les richesses que nous avons préservées ?

Instances démocratiques

Liberté d’expression

Un environnement resté agréable.

Richesse associative - qui entretient des liens, permet de se sentir citoyen, d’être reconnu.

 

  • Qu’est-ce qui compte le plus ?

Préserver l’environnement, la nature, la qualité de l’eau.

Ne pas perdre le sens de la vie, de l’humain.

Que chacun ait les ressources nécessaires pour vivre.

Que chacun ait sa place, soit respecté, reconnu.

 

  • Qu’est-ce qui serait le plus grave de perdre ?

La démocratie

L’entraide, la convivialité

Le sens de l’autre

La qualité de l’environnement.

 

  • Quelles richesses voulons-nous transmettre aux générations émergentes et futures ?

Le  sens de l’autre, l’accueil, l’ouverture aux différences.

Garder les valeurs humaines

Préserver une planète viable pour tous.

Se sentir responsable de ce qu’on fait – se sentir responsables les uns des autres.