Duplicate entry '983067' for key 'PRIMARY'Duplicate entry '983068' for key 'PRIMARY'Duplicate entry '983069' for key 'PRIMARY'Duplicate entry '983070' for key 'PRIMARY'Duplicate entry '983071' for key 'PRIMARY'Duplicate entry '983072' for key 'PRIMARY'Duplicate entry '983073' for key 'PRIMARY'

Imprimer cette page

CMR44 Châteaubriant

Samedi 29 janvier 2011, à Châteaubriant (44),

Débat organisé par une équipe de l'association départementale ChrétiensMondeRural 44,


Profil des participants:

9 personnes : des agriculteurs retraités et un agriculteur actif.

 

  • Quelles sont les richesses que nous avions, et que nous n’avons plus aujourd’hui en Pays de la Loire ?

-Médecine en régression dans le milieu rural:

-Soins médicaux moins accessibles : médecins, pharmaciens, ophtalmologistes…surtout le week-end !

-Médecins retraités non remplacés.

-Les jeunes médecins  ne veulent pas travailler en milieu rural.

-Baisse du nombre de la population dans certaines campagnes : Fercé, Soulvache…

 

  • Quelles sont les richesses que nous avons et que nous n’avions pas hier en Pays de la Loire ?

-Région riche et en paix.

-Accès aux nouvelles technologies : Dégroupage internet, assainissement collectif : tout-à-l’égout…

-Transport en commun : Lilas, Abeille et  bientôt le tram train.

-Aide aux associations : RAP : Relais-Accueil-Proximité, association qui aide les personnes  à se remettre en activité par différents moyens et qui emploie 2 salariés.

-Accès plus facile aux Loisirs et à la culture : Chemins de randonnées, voie verte, bibliothèque.

-Services aux personnes âgées : maison de retraite, CLIC, aide au maintien à domicile, jour partagé…

-Soutien vis-à-vis du monde agricole : CUMA, Mutuelle , Entraide, Association de remplacement…

  • Quelles sont les richesses que nous avons préservées ?

-Environnement : paysage, structure des exploitations…

-Solidarité : dans le milieu agricole…

-Education : écoles, formations…

 

  • Qu’est-ce qui compte le plus ?

-Qualité de vie.

-Partage des richesses, du savoir et du travail.

-Solidarité.

-Valeur humaine : revaloriser le travail de l’homme.

-Décentralisation du pouvoir au niveau régional dans un pays démocratique.

-Reconsidérer chaque homme comme un individu à part entière.

 

  • Qu’est-ce qui serait le plus grave de perdre ?

-Droits et accès aux soins de santé.

-Droit de s’exprimer.

-La liberté.

 

  • Quelles richesses voulons-nous transmettre aux générations émergentes et futures ?

-Le goût et la valeur du travail.

-Valeur de la famille : fidélité…

-Solidarité : le relationnel, le respect des autres, les engagements…

-Responsabilité dans le travail et les associations.

-Aides vis-à-vis des créations d’entreprises.

-Etre acteur plutôt que consommateurs.