Imprimer cette page

CHEDD

Mardi 8 février 2011, à Nantes,

Débat organisé à l'Ecole des Mines de Nantes, par le Cycle des Hautes Etudes en Développement Durable (CHEDD).

 

Profil des participants:

10 personnes, à l’image des auditeurs du CHEDD : responsables dans des organisations privées et publiques, formations et domaines d’activité très divers (culture, bâtiment, énergie, collectivité, …)

 

  • Quelles sont les richesses que nous avions, et que nous n’avons plus aujourd’hui en Pays de la Loire ?

Le temps de prendre son temps alors qu'on n'a jamais eu autant de temps , des temps communs (problématique du travail du dimanche), la capacité de savoir gérer notre temps.
Le lien social, le lien intergénérationnel.
La perte de savoir-faire : industrie textile du Choletais  par exemple mais aussi le jardinage, la couture (savoir faire des choses soi-même).
Les traces du passé industriel.
La démocratie : perte de contrôle sur son propre destin.
La perte de stabilité.
La perte de l’identité régionale.
La perte de biodiversité : qualité de l’eau, de l’air, du sol.
La perte de la proximité avec la nature.
La perte de spiritualité ou de croyance ou d’optimisme au profit du matérialisme.
La perte de la capacité à faire des enfants et de les faire en bonne santé (augmentation à la fois de la procréation médicalement assistée et du nombre d’enfants allergiques, asthmatiques).
La perte de la justice
La  perte des repères et de notre capacité de jugement.

  • Quelles sont les richesses que nous avons et que nous n’avions pas hier en Pays de la Loire ?

Le confort matériel.
L’espérance de vie, la capacité à vivre en bonne santé.
L'accès à l’information (internet).
La capacité d’échange et de mobilité.
La liberté d’expression.
La sécurité alimentaire et sanitaire, le système de santé performant et l'accès aux soins.
L’éducation , les formations initiale et continue.
La culture pour tous et l'accès aux loisirs.
Les transports en commun.
Le développement des technologies en général.
L’évolution du statut de la femme, de sa place dans la société.
La paix sur notre territoire.
Les systèmes de solidarité institutionnels pour les plus démunis.
La vie associative.
Nous nous sommes  fait la remarque que finalement ces richesses que nous avons aujourd’hui sont souvent à la fois positives et négatives : par exemple, nous vivons en moyenne plus vieux mais la question de l’acharnement thérapeutique en est le corollaire.
Internet comme porte ouverte sur le monde
Quelles sont les richesses que nous avons préservées ?
Les patrimoines: architectural ancien (jusqu’au XXème siècle) paysager, littéraire, archéologique, musicaux, théâtraux.
Les traditions culinaires : les galettes ou les crêpes.
La tradition agricole : maintien de petites exploitations.
Le tissu industriel (chantiers navals, Aéronautique…) / artisanat
Une main d’œuvre qualifiée et les savoir-faire, notamment ceux en relation avec le patrimoine, qu'il s'agisse de la haute couture, du bâti ancien.
La Loire et sa vallée.
La capacité à accueillir et à intégrer de nouveaux habitants.

  • Qu’est-ce qui compte le plus ? Qu’est-ce qui serait le plus grave de perdre ?

La solidarité, l’entraide.
Satisfaire les besoins fondamentaux (dormir, manger, respirer…).  Préserver la qualité environnementale,  l’environnement.
Le sens du collectif.
La capacité d’adaptation
Les valeurs basiques : Liberté – Egalité – Fraternité – Equité
Les droits de l’Homme / droit à la différence
La démocratie.
La sécurité des personnes
La place de la femme dans la société.
L’accès aux soins.
La paix

  • Quelles richesses voulons-nous transmettre aux générations émergentes et futures ?

Le respect d’autrui, des organisations,  de l’environnement.
Le sens de la responsabilité.
Le sens de l’effort.
Un territoire sain.
La volonté de  préserver les milieux naturels.
Le sentiment d’appartenance à un espace, une communauté, une filiation, une histoire : un ancrage.
Les valeurs de l'humanisme.
La curiosité, l’ouverture au monde.


Les grands thèmes de richesses qui ressortent des débats (pour aujourd’hui, pour demain) :

Le thème de la préservation de l’environnement sans lequel rien ne se fera.
Le thème de la relation à autrui et à soi même : la solidarité, le respect, le lien social, les droits de l’Homme, la place de la femme.
Le thème de l'ouverture sur le monde relié à un ancrage local, au sentiment d'appartenance à un espace.