Imprimer cette page

CFA Jules Rieffel

Jeudi 3 mars 20111, à Saint-Herblain (44),

Débat organisé par une professeur du lycée agricole Jules Rieffel,

 

Profil des participants:

8 étudiants, de moins en 25 ans, en BTS STA (industries agroalimentaires) par apprentissage ayant un module « Intégré le DD dans les industries AA ».

 

  • Quelles sont les richesses que nous avions, et que nous n’avons plus aujourd’hui en Pays de la Loire ?

Pureté de la Loire : avant on pouvait se baigner dans les eaux naturelles, eau indispensable à la vie.

Perte de faune et de flore de par la pollution  des milieux naturels, pêche déconseillée maintenant

Importance par rapport aux cycles de la terre : chaque élément est important , l'homme ne doit pas avoir d'impact pour conserver l'état d'origine de la terre

Avant il y avait plus d'agriculteurs proche de la nature : alimentation plus saine et vie plus simple.

Vie saine : moins de pollution plus de travail de la terre

Beaucoup plus d'entraide avant : on s'arrangeait entre familles, localement..; solidarité tient plus par les associations maintenant

Solidarité un peu perdue : méfiance et société plus égoïste qui se veut plus riche en technologies, en industries, plus urbaine (veut copier les américains)

Liens familiaux plus distendus

Savoirs faire artisanaux

 

  • Quelles sont les richesses que nous avons et que nous n’avions pas hier en Pays de la Loire ?

Nouvelles technologies : communication (informatique, téléphonie, internet), on ne peut plus s'en passer,  transports, confort....et industries

Communication difficile de vivre sans mais est ce de la vie sociale ?=> moins de relations de proximité (isole) => on l'a rendu indispensable

Confort de vie

Le développement durable : tri, valorisation des déchets...plus de prise de conscience de l'environnement dans lequel on vit

Education, Culture : on apprend beaucoup de choses (expériences scientifiques, savoir faire)

Echange : imports et exports

 

  • Quelles sont les richesses que nous avons préservées ?

Protection de certaines espèces (faune et flore), les ressources naturelles et des matières premières; même si ce n'est pas exploité de la même façon qu'avant et maintenant c'est plus dégradé par l'homme

Patrimoine historique et artisanat, la culture, la gastronomie; une partie est perdue mais une autre est conservée

Famille et l'attachement familial

Education et connaissances

La liberté

Le commerce

 

  • Qu’est-ce qui compte le plus ?

Famille,  appartenance à un groupe de proches = on existe

Santé : on peut tout avoir mais si on n'a pas la santé, on ne peut profiter de rien

Nature : autour de nous mais on n'y fait pas attention

Vie en communauté et cercle d'amis (relations sociales): c'est ce qui fait que l'on devient quelqu'un

Le bonheur : en étant pauvre on peut être plus heureux que quelqu'un de riche

Droit/liberté : acquis mais pour toujours ?il y en a qui se sont battus = important à préserver

 

  • Qu’est-ce qui serait le plus grave de perdre ?

Valeurs : respect des autres, de soi, et de la nature – respect de la vie en communauté- c'est du à l'éducation des parents et à transmettre.

Ce qui n'est pas renouvelable : Nature, ressources,...mais aussi les patrimoines culturel, historique, génétiques...

Santé

Famille : on perd l'appartenance à un groupe (conjoint enfant)

 

  • Quelles richesses voulons-nous transmettre aux générations émergentes et futures ?

Valeurs comme le partage, respect = c'est ce qui est plus grave pour nous de perdre : travail, construction de soi-même

Culture familiale et artistique

Connaissances, savoirs

Vie et travail en communauté,

Patrimoine et espaces naturels (forêts et champs, lacs et rivières...)

 

 

Les grands thèmes de richesses qui ressortent des débats (pour aujourd’hui, pour demain) :

Les ressources et milieux naturels

Les valeurs pour une vie en société

La Liberté

Le bonheur

Les constructions humaines : la culture, les savoirs faire, les technologies...