Imprimer cette page

Business au Féminin Nantais

Samedi 8 janvier 2011, à Nantes

Débat organisé par l'association Business au Féminin Nantais (BFN)


Profil des participants:

18 femmes, cadres ou créatrices d'entreprises, membres de l'association BFN, réparties en 2 groupes.

 

Groupe 1:

  • Quelles sont les richesses que nous avions, et que nous n’avons plus aujourd’hui en Pays de la Loire ?

ENVIRONNEMENT
Ressources naturelles : moins de poissons dans la mer, dans les rivières, on ne trouve plus de civelles
Qualité air-mer vs pollution (ville, mer, campagne…)
Littoral urbanisé surtout en Vendée et presqu’île guérandaise, perte de caractère du paysage

ECONOMIE
Les industries liées à une ressource naturelle : carrières, pêches (ports en difficulté)
Industries emblématiques et historiques : Beghin Say, les chantiers navals, métallurgie,
Et les emplois industriels liés à ces industries, plus tous les emplois chez les sous-traitants de ces industries
LU (la Haye f.), BN (Vertou) qui existent toujours mais aux mains de capitaux étrangers,
Industries portuaires
Difficultés dans la viticulture, muscadet
Les petits commerces de centre ville
Compétences qualifiées sur des métiers techniques anciens (chaudronnerie par ex)
Nombre d’emploi et surtout stabilité de l’emploi : précarisation des emplois avec tertiarisation
Logement : nombre et qualité. On ne sait pas si on a « perdu » mais on est frappé de la mauvaise qualité des logements, de l’absence de mise aux normes des logements anciens

CULTURE
Symboles d’identité régionale (cf Berlingot)
Identité, « âme » bretonne en l-a, le côté breton de Nantes se perd
Culture générale, éducation, politesse (plutôt générationnel !)
Déco de Noël dans les rues et les magasins (mais c'est par souci d’économie et de respect de l’environnement et pas propre aux PDL)

HUMAIN
Qualité de vie : augmentation du temps de transport, perte de temps et d’énergie dans les embouteillages,
Niveau des prix immobiliers qui empêche les jeunes de s’installer en ville et ils doivent aller de  plus en plus loin
Implication dans la solidarité collective non marchande (syndicats, aide de voisinage…)
Cohésion, esprit de partage, individualisme (ville/campagne), + de "ressenti" de la violence
Tranquillité vs "on court partout" (grande ville ?) Et nombre de gens dans les transports : on a perdu en sérénité et tranquillité, on est entassé dans les transports en commun qui sont inconfortables et pas toujours ponctuels (même si l’offre s’est enrichie)

  • Quelles sont les richesses que nous avons et que nous n’avions pas hier en Pays de la Loire ?

ENVIRONNEMENT
Aménagement du territoire : pistes cyclables dans les villes périphériques comme Vertou, Couëron, Indre, espaces verts, chemins de randonnée, aménagement Ile de Nantes,…
Infrastructures : ponts, travaux, tramway, salles de spectacles comme le Zénith, Théâtres (Carquefou, La Chapelle, équipements sportifs (piscine…)
Tri des déchets
Réseau wi-fi…
Embellissement de la ville, du patrimoine, avec un bémol hyper centre par rapport à petite couronne : embellissement évident du centre de Nantes, avec ravalement Ile Feydeau, cathédrale, Ile de Nantes mais au détriment du maintien du patrimoine immobilier privé sur les boulevards alentour pour des constructions d’immeubles sans caractère.      

ECONOMIE
Richesse économique
Décentralisation grosses sociétés (SNCF centre support informatique, MAISON DU MONDE, …) qui ont installé tout ou partie de leur siège et créé des emplois tertiaires qualifiés
Entreprises de services (informatique…), services à la personne (âgée ou petite enfance)
Offre d’enseignement (écoles supérieures, passerelles entre écoles…) beaucoup de possibilités de suivre des études sup. à Nantes : Ecole des Mines, Polytech, Icam, Augmentation notoriété Audencia
Enrichissement et modernisation de l’offre hospitalière : maternité, cancérologie
Renouvellement des compétences, après l’abandon d’industries, sur des nouveaux métiers
Offre commerciale plus développée (cf enseignes nationales…) développement des centres commerciaux périphériques avec une offre très large

CULTURE
Plus de richesses : Royal De luxe (vrai spectacle complètement populaire et accessible à tous)
Folles Journées, Machines de l’Ile,
Infrastructure culturelle et sportive cf plus haut // salles de spectacles

HUMAIN
Sollicitation civique, associations…
Accueil des "étrangers" de/à Nantes
Identité PdL ?

  • Quelles sont les richesses que nous avons préservées ?

ENVIRONNEMENT
Réhabilitation de quartiers (hyper centre, Beaulieu,…)
Préservation de l’estuaire : effort sur ce point

ECONOMIE
Dynamisme économique
Secteur des services
Stabilité professionnelle : comparé à d’autres régions, les gens sont plutôt stables dans leur emploi
Tissu PME surtout en Vendée
Taux de chômage inférieur au national

CULTURE
Déficit notoriété Nantes ?
Absence d’identité PdL ?
Dynamisme des associations

HUMAIN
Taux de natalité, familles à 4 enfants : preuve de confiance dans l’avenir, dynamisme, capacité à renouveler les générations et les compétences

  • Qu’est-ce qui compte le plus ?

Qualité de l’environnement : respect de l’environnement et de la diversité (cité 6 fois)
Accès à l’éducation, (6 fois)
A un enseignement qui mène à un haut niveau de  compétences
Plein emploi de qualité, local (qui permette aux gens de rester vivre ici)
Activité économique importante favorisé par une politique d’attractivité économique pour les entreprises, qui leur permette de rester compétitives ici (4)
Esprit d’initiative de création d’entreprise (comme en Vendée), recherche et innovation
Accès à des soins de qualité
Accès à des logements de qualité pour tous et aux normes
Gouvernance économique et sociale des entreprises (que les dirigeants aient des préoccupations et des engagements sociétaux)
Qualité de vie
Diversité/mixité de l’environnement (mer, campagne, « vrai » littoral pas bétonné …)
Respect de l’environnement et des richesses naturelles
Garantie des ressources de proximité (alimentation, industrie…)

HUMAIN
Valeurs (famille, partage, cohésion, solidarité...), tout ce qui fait du lien social
Un monde associatif dynamique
Renouvellement des générations (fort taux de natalité et bon accueil nouvelles générations)

CULTURE
Dynamisme culturel
Histoire locale

  • Qu’est-ce qui serait le plus grave de perdre ?

Un tissu économique et industriel dynamique et dense, un réseau de PME, de l’emploi (7 fois)
Une dynamique de travail
Sauvegarder les produits et services en région ; privilégier la région
Bien-être au travail (cf stress au travail, perte de sens, …)
La biodiversité et le respect de l’environnement (cité 6 fois)
Une certaine « tranquillité »,  la  confiance dans la capacité de la région à procurer à ses habitants  un cadre de vie économique, culturel, environnemental de qualité et donc une confiance dans l’avenir (5 fois)
Les compétences en région (éducation, formation supérieure universitaire, adéquation/anticipation compétences hommes et besoins marchés)

CULTURE
Histoire, ancrage géographique, racines culturelles identité régionale
Patrimoine local, ce qui fait la vie locale (attention : rachat par la Chine des entreprises ou dans un autre registre, remplacement des petits cafés de quartier   par des  banques  partout en ville ou par des fastfoods)

HUMAIN
Choix du cadre de vie (ex : être obligé d’aller vivre à l’extérieur de la ville parce qu’on n’a pas les moyens de se payer en logement où on veut)
Le lien social entre les habitants, ce qui fait la  solidarité collective

  • Quelles richesses voulons-nous transmettre aux générations émergentes et futures ?

ECONOMIE
Dynamisme économique
Valeur du travail
Education et formation de qualité
Confiance dans l’avenir localement

CULTURE/HISTOIRE
Histoire locale, richesse et diversité  culturelles
Attachement à une région d’origine, racines locales
Qualité de vie

HUMAIN
Solidarité, lien social
Confiance en l’avenir

ENVIRONNEMENT
Un environnement de qualité
Qualité de l’aménagement du territoire

 

Groupe 2:

  • Quelles sont les richesses que nous avions, et que nous n’avons plus aujourd’hui en Pays de la Loire ?

SECURITE DES BIENS ET DES PERSONNES : DEGRADATION, SENTIMENT DE PEUR ET D’INSECURITE
Ex : Nantes (cours des 50 otages) – jeunes agressés, tabassés, séquestrés…
Ex : Campagne : multiplication des cambriolages
Ex : Voitures brûlées
Rq : On ne communique pas suffisamment sur cette insécurité


BAISSE DE LA QUALITE DE VIE DEPUIS 20 ANS :
Création d’une grosse mégalopole (Nantes)
Augmentation de la circulation donc création de stress
Nantes = ville n°1 pour les bouchons
Si choix de circuler à vélo : où le parker ? Pas de parking vélo et peur du vandalisme
Automobiliste considéré comme un mauvais citoyen
Temps de circulation pour se rendre sur lieu de travail long (+45min Nantes intramuros)
Pas assez de places de parking

PERTE DE LA VERDURE, DES CAMPAGNES : URBANISATION GALOPANTE
La ville s’est étendue
Problème des transports en commun se pose (cf : livre de Dominique Luneau)
Centre-ville : on bétonne à outrance : Augmentation des immeubles de plus de 3 étages, densification de l’habitat
Défense de l’intérêt individuel vs collectivités locales (choix politique, moins coûteux)
Paradoxal : beaucoup de vide dans les campagnes vs densification des villes

PLUS COMPLIQUE DE SE LOGER EN VILLE :
Solde entrants vs sortants à Nantes = +10 000
Effet « côte ouest », grande attractivité de la région
Il faut avoir les « moyens » de se loger en centre-ville, Nantes = ville très bourgeoise
Difficile de choisir son lieu de vie quand on est un jeune couple

TISSU INDUSTRIEL : pertes colossales, notamment les activités portuaires. En revanche : population ouvrière peu instruite donc peu exportatrice
Rapport au temps a beaucoup changé
Nantes : très bien-pensant,
manque de bienveillance,
très « étriqué », manque d’ouverture d’esprit
Plus d’attachement au territoire
Les jeunes partent travailler à l’étranger ou en région parisienne

  • Quelles sont les richesses que nous avons et que nous n’avions pas hier en Pays de la Loire ?

NANTES :
Plus de dynamisme
Beaucoup de nouveaux arrivants
Commence à s’internationaliser
Multiplication par 5 des CSP+
Augmentation du nombre d’étudiants étrangers
En revanche : peu d’immigrés
Dynamique professionnelle, plus d’opportunité de travail vs certaines régions (pouvoir d’attraction)
Comment gérer cette attractivité ?
Va créer l’activité / par exemple : on se positionne sur le logiciel libre…
Gain en niveau de formation et qualité des grandes écoles (plus nombreuses). Avant : écoles catholiques professionnelles pour la bourgeoisie / assez élitistes
Patrimoine culturel
Théâtres (Royal de Luxe)
Infrastructures « dignes » du niveau de la ville (Palais des congrès, Machines de l’Ile…)
Energies renouvelables : ex éolien terrestre
Solidarité locale, stratégie d’alliance des entreprises (ex : Neopolia)
Développement des réseaux
Bien-être professionnel, amélioration de l’équilibre vie professionnelle et vie privée
Développement du télétravail
Moins de temps dans les transports
Plus de temps avec les enfants

  • Quelles sont les richesses que nous avons préservées ?

RICHESSE DES ESPACES VERTS EN CENTRE-VILLE :
Beaucoup de maisons avec jardins à Nantes
Nombre de M2 par habitant préservés
Faire-valoir les services municipaux (superbe travail)
Serres de la ville de Nantes à voir

Enseignement catholique de qualité préservé
En Vendée : Préservation de l’emploi local
Les entreprises se serre les coudes
Contexte géographique attractif
Mer à proximité (La Baule, Le Croisic)
2 heures de TGV de Paris (accessibilité)
Aéroport
Santé : Cliniques spécialisées de renom existent depuis longtemps et ont gardé leur notoriété. Ex : œil, main

BON COMPORTEMENTS:
Plus de civisme : si on compare avec Paris
Plus de gens sérieux, plus d’éthique (professionnelle) vs Marseille
Meilleure solvabilité des entreprises
La Loire : dernier fleuve sauvage
Richesses gastronomiques : fruits de mer, maraîchers, muscadet

  • Qu’est-ce qui compte le plus ?

OFFRE DE TRAVAIL
Pas beaucoup d’offres pour les CSP+ (revenus bas)
Turnover faible, postes de cadres sup. « fagocités » : « quand on a un bon poste, on ne la quitte pas !»
Pas de choix, pas de potentiel
Pb de nivellement des salaires
Peur des gros CV
Mesurer la vraie création d’emploi (long terme, CDI, permettant de vivre au-dessus du seuil de pauvreté…)
Carence de l’emploi des femmes, précarité
Créer plus de possibilités pour les diplômé(e)s
En revanche : emplois de commerciaux, niveaux BTS existent mais pas assez de postulants !

Région PDL = Pilote, acteur majeur du développement durable
Partage du pouvoir entre hommes et femmes
Préserver l’équilibre vie professionnelle et vie privée
Ouverture d’esprit

PLACE DES FEMMES :
Univers très masculin
Catholique avec beaucoup d’enfants
Pas de place aux femmes (attention aux mentalités)
Message passé par les enseignants aux enfants ?
Pourtant les femmes font des études (60%)
Pourquoi aller chercher les compétences à Paris ?

  • Qu’est-ce qui serait le plus grave de perdre ?

Dynamisme, jeunesse : attention à ne pas devenir une région de « vieux » !: Plus de maisons de retraites et vieillissement de la population La Baule/La Rochelle

RSE / Démarches entreprises pour l’environnement
Attachement au terroir
Bénévolat, implication dans les actions sociales
Spiritualité. Ex : Région Nantes qui avait le plus de bouddhistes (Saint-Herblain)
Reiki, etc…
Liens intergénérationnels
Plus de technologies (ex ; pour les démarches administratives) donc plus d’exclus
Honnêteté professionnelle, éthique

  • Quelles richesses voulons-nous transmettre aux générations émergentes et futures ?

Transmettre à nos enfants la possibilité de faire ce qu’ils veulent  en termes de job (notamment pour les jeunes femmes)
Vouloir vivre et travailler au « Pays »
Développer les entreprises intermédiaires et retenir les talents
Utiliser les « TALENTUEUSES »