Imprimer cette page

ARAIS

Mardi 12 avril 2011, à Nantes,

Débat organisé par la coopérative d'études et de conseil ARAIS,

 

Profil des participants:

12 salariés d'ARAIS, entre 25 et 60ans.

 

  • Quelles sont les richesses que nous avions, et que nous n’avons plus aujourd’hui en Pays de la Loire ?

La communication (le relationnel)

L’entraide entre voisins et la convivialité

La transmission intergénérationnelle

Le lien à la terre

Le temps de vivre pleinement en profitant de chaque instant

Le rapport humain aux choses

Le sens de la responsabilité

La solidarité familiale, intergénérationnelle

La place à l’imprévu

La qualité du dialogue

La qualité de l’information

Les services de proximité (école, commerces…) expression d’une vie de quartier

L’implication dans la société par la place du bénévolat

 

  • Quelles sont les richesses que nous avons et que nous n’avions pas hier en Pays de la Loire ?

L’autonomie

L’épanouissement, moins de pression sociale

L’espérance de vie

L’accessibilité à l’information, s’informer plus rapidement

Le desserrement de la norme sociale

Le développement technique et technologique, infrastructures des transports, de services publics, internet

La diversité culturelle

La place des femmes dans la société (autonomie, accès aux droits, etc.)

La mobilité grâce au développement des réseaux de transport

 

  • Quelles sont les richesses que nous avons préservées ?

Les richesses naturelles locales

Les activités humaines

La qualité de vie

Le tissu associatif local

Le patrimoine culturel, architectural

La solidarité

Les valeurs sur lesquelles nous croyons : social, économie, solidarité mais cela  reste utopique

Une conscience c’est-à-dire se poser des questions

Le bon sens

Les enfants

L’optimisme

 

  • Qu’est-ce qui compte le plus ?

Sur une échelle de valeur (tout en sachant que pour certaines idées, elles se situent au même niveau) :

Les enfants

Le rapport humain aux choses

La transmission intergénérationnelle

L’autonomie

La solidarité

Les richesses naturelles locales

La qualité du dialogue

Le temps

Les services de proximité

Le développement technique et technologique

La place des femmes (autonomie, accès aux droits, etc.)

L’optimisme

La conscience

 

  • Qu’est-ce qui serait le plus grave de perdre ?

Sur une échelle de valeur (tout en sachant que pour certaines idées, elles se situent au même niveau) :

Les richesses naturelles locales

Le temps

Le sens de la responsabilité

La solidarité

Le rapport humain aux choses

La diversité culturelle

La place des femmes (autonomie, accès aux droits, etc.)

Les enfants

L’implication dans la société

L’optimisme

La place à l’imprévu

La qualité du dialogue

Le desserrement de la norme sociale

Le développement technique et technologique

L’espérance de vie

Le patrimoine

La conscience

La transmission intergénérationnelle

 

  • Quelles richesses voulons-nous transmettre aux générations émergentes et futures ?

Sur une échelle de valeur (tout en sachant que pour certaines idées, elles se situent au même niveau) :

La conscience

L’optimisme

L’épanouissement

La place des femmes (autonomie, accès aux droits, etc.)

Le sens de la responsabilité

La solidarité

La diversité culturelle

Le rapport humain aux choses

Le temps

La qualité de l’information

L’implication dans la société

L’accessibilité à l’information

Les richesses naturelles

 

Les grands thèmes de richesses qui ressortent des débats (pour aujourd’hui, pour demain) :

AUJOURD'HUI

Cette capacité à réfléchir (notion de conscience)

Les enfants

La place des femmes (autonomie, accès aux droits, etc.)

L’autonomie

DEMAIN

Les enfants

Les richesses naturelles locales