Imprimer cette page

PIB: Produit Intérieur Brut

"Le PIB mesure à peu près tout, sauf ce qui rend la vie digne d'être vécue." Robert KENNEDY


Avec le vingtième siècle naquit le PIB (Produit Intérieur Brut), que des économistes dessinèrent à l’image de leur vision du monde afin de mesurer la valeur (l’apport) de la production des activités humaines au sein des territoires. Et le PIB se mit à comptabiliser les flux financiers générés par les activités marchandes, puis intégra progressivement le coût de l'administration, le prix des produits issus des activités domestiques dites productives (le bricolage, le potager, …1), le montant des impôts (moins les subventions).

Et alors qu’il n’avait pas été prévu pour cela, le PIB devint dans l’après seconde guerre mondiale le repère phare de notre modèle de développement. Mais il est en fait une Piètre et Inconséquente Boussole, car il ne permet pas de veiller au bien-être et au devenir de l'humanité et de la planète. Notamment, parce qu’il additionne les flux financiers sans différencier ceux qui apportent un plus à la société (ex. des productions d’intérêt collectif) de ceux qui relèvent de la destruction (ex. les frais liés aux accidents de voiture, à la vente d'armes, …). C’est ainsi qu’en France, par exemple, l’accident du pétrolier Erika fut funeste pour les côtes et les populations de l’Ouest, mais bénéfique pour le PIB du pays !

Dès les années 70, des voix s’élevèrent pour remettre en cause la toute puissance accordée au PIB. Mais les vigies ne furent pas écoutées. En 2009, le rapport de la Commission internationale présidée par Joseph STIGLITZ acta à son tour qu’il fallait remettre le PIB à sa juste place (celle d’un indicateur de flux monétaires, et rien de plus). Et elle confirma que nous avions collectivement besoin de nouveaux indicateurs pour agir en développement durable. Mais en 2010, nous regardons encore et toujours le PIB comme un repère-phare pour orienter les stratégies et les choix de développement.

1 En revanche, pour le PIB, les soins et l’attention consacrés aux enfants ou aux autres membres de la famille ne comptent pas.