Imprimer cette page

Aux origines du projet

 

Contexte et enjeux


 

A l'heure des crises systémiques de notre modèle de développement et de la remise en cause du Produit intérieur brut comme outil de pilotage économique et social pour les territoires, élaborer de nouveaux indicateurs de richesses / de développement durable constitue un véritable enjeu.

Or, définir des indicateurs, c'est faire des choix en termes de projet de société, et aucun expert technique, aucun décideur, aussi compétents soient-ils, ne pourrait légitimement réaliser seul cette production.

Certaines régions françaises travaillent sur la question et calculent d'ores et déjà des indicateurs alternatifs de type Indice de développement humain (IDH), Indice de santé sociale (ISS) ou Empreinte écologique. L'Observatoire de la décision publique et la Région des Pays de la Loire1 collaborent pour produire ces indicateurs à travers une méthodologie innovante :


 

oser un large débat public sur ce qui fait richesses dans le territoire et élaborer collectivement de nouveaux indicateurs en prenant appui sur différents types d'avis (techniques, politiques, d'usage, de recherche…)

 


 

A l'issue des travaux, les acteurs des Pays de la Loire disposeront d'instruments de mesure et de pilotage pertinents et partagés pour agir, individuellement et collectivement, en prenant en compte les enjeux du développement durable et la diversité des richesses du territoire.


1 Avec la contribution de l’Ecole des Mines de Nantes


 

Pourquoi parle-t-on de créer de nouveaux indicateurs ?

En avons-nous réellement besoin ? Pourquoi et pour quoi faire ? La question se pose aujourd’hui parce que face aux diverses crises (économiques, sociales, environnementales…) qui éclatent dans nos sociétés actuelles, on se rend bien compte que les indicateurs traditionnels ont atteint leurs limites. Ils ne jouent plus leur rôle d’outil de pilotage sur les territoires. C’est le cas du fameux PIB (Produit Intérieur Brut), qui est utilisé à tout va par les politiques et autres acteurs, alors qu’il n’est plus ce qu’il était et qu’il manque maintenant de fiabilité.

 

Depuis quelques années, comme dans d’autres régions françaises, les Pays de la Loire se demandent comment mesurer « ce qui compte le plus pour nous ». Mais à la question « avec quels outils de mesure ? », nous nous sommes interrogés : faut-il utiliser les indicateurs alternatifs, qui ont le vent en poupe, comme l’indice de développement humain ou l’épargne nette ajustée ?  Faut-il chercher à adapter les indicateurs existants au niveau territorial ?

 

Dans cette région, on a finalement opté pour l’innovation ! Un partenariat est né entre l’Observatoire de la Décision Public (ODP) et la Région Pays de la Loire afin de créer un grand projet sur les « nouveaux indicateurs de richesses et développement durable en Pays de la Loire ». Pour le premier, ce projet s’inscrit directement dans ses missions de développement du débat public, et pour le second, cela lui permet d’appliquer son Agenda 21 et de traiter le thème des instruments de pilotage et de suivi.  La méthode choisie, unique en France, est « simple » : partir d’une page blanche. C'est-à-dire oublier les indicateurs existants et innover collectivement. Un large débat public a été osé, et il a débuté en décembre 2010. Le but est que tous les acteurs ligériens se retrouvent dans des débats organisés par divers organismes (publics ou privés) et réfléchissent ensemble à ce qui fait les richesses des Pays de la Loire. A partir de ce qui ressort des discussions, de nouveaux indicateurs seront créés et rediscutés lors de nouvelles assemblées avec les ligériens.

 

A la fin de ce chantier, les acteurs des Pays de la Loire possèderont des instruments de mesure et de pilotage pertinents et partagés. Ils pourront s’en servir, collectivement ou individuellement, tout en prenant en compte les enjeux du développement durable et la diversité des richesses du territoire.

 

C’est donc un véritable défi et enjeu citoyen qui est en train d’avoir lieu dans notre région !

 


Un projet mis en œuvre en partenariat entre: