Imprimer cette page

Quelques exemples d'indicateurs

[Pour télécharger le document résumant l'état des lieux actuel, cliquez ici]

Au sens littéral, les indicateurs correspondent à des instruments de pilotage et de mesure, ils sont destinés à guider et à éclairer nos choix1. Dans la pratique, ils sont souvent des objets mal identifiés (sauf pour les spécialistes), voire des supports obscurs.

Depuis des décennies, la santé du monde et de nos territoires est jaugée à l’aune de quelques indicateurs synthétiques3, dits « de richesse ». Mais si l’objectif est d'analyser et de guider l'action territorialisée en faveur du développement durable, du PIB (Produit Intérieur Brut) aux indicateurs « alternatifs », l'expérience démontre que les instruments de mesure appropriés n'existent pas encore.

Dans ce contexte, se doter collectivement d’indicateurs de développement durable (ou indicateurs de richesses) comporte plusieurs enjeux :

pouvoir vérifier que nous savons, en Pays de la Loire, conduire collectivement des stratégies et des actions allant dans le sens de « l’harmonie entre les humains, et de l’harmonie entre les humains et la nature »2

détenir les outils adaptés et partagés, c'est-à-dire élaborés collectivement et lisibles par le plus grand nombre

avoir les bons repères pour orienter nos forces, nos moyens, … sur ce qui fait richesseS en Pays de la Loire, sur « ce qui compte vraiment » pour l’humanité sur la planète, pour aujourd'hui et pour demain

Quel est l'existant dans ce domaine dans notre région et dans d'autres territoires ? Pourquoi devons-nous nous mettre en perspective de construire de nouveaux indicateurs ?

 

 

1 Indicateur de "indicare" en Latin = GUIDER. Critère, venant de kritérion en Grec = juger

2 Cf. définition de la Commission mondiale du développement durable, 1988

3 C'est-à-dire qu’ils sont composés de plusieurs types de données, et qu’ils en font la synthèse. Ils sont parfois qualifiés aussi de « composites »

 

Un projet mis en œuvre en partenariat entre: