Proposition de choix des « indicateurs de richesses » 

de la Région Pays de la Loire

à l’issue de la consultation citoyenne. 

 

Dans le cadre de son Agenda 21, la Région a décidé en 2009 de soutenir le projet de définition participative de « nouveaux indicateurs de richesses en Pays de la Loire» en partenariat avec l’Observatoire de la Décision Publique. (« engager la Région des Pays de la Loire dans une démarche de « recherche-action pilote » pour la définition d’indicateurs globaux et alternatifs, qu’ils soient environnementaux, sociaux ou économiques», fiche 6.2.7 de l’Agenda 21). Cette démarche a suscité un grand intérêt à l’échelle nationale (revue Alternatives Economiques, Altermondes, Région Nord-pas-de-Calais, CG Pyrénées Atlantiques, CG Gironde…) et continue à faire l’objet d’une forte attente à l’échelle locale.
 

 

  1. 2011 : l’organisation des débats


De janvier à juin 2011, 160 débats ont été organisés sur les territoires rassemblant près de 2000 participants. La Région a ainsi recueilli 7000 contributions. A l’été 2011, l’Observatoire Régional Economique et Social a fait la synthèse des contributions et extrait les thèmes de richesses les plus souvent cités. Le 16 septembre 2011, une première réunion plénière a été organisée à l’Hôtel de Région pour faire le bilan des débats et proposer une hiérarchisation des thèmes.16 thèmes ont donc servi de base à la recherche d’indicateurs « alternatifs ».
 
 

  1. 2012 : Le travail effectué sur les indicateurs et les spécificités de la démarche régionale

En 2012, le projet a pris du retard. L’équipe-projet a rencontré de réelles difficultés d’une part à convertir les 16 thèmes de richesses exprimés en indicateurs et d’autre part à opérer un choix réellement innovant sur ces indicateurs.
 
Pour bénéficier d’un regard extérieur et rassembler toutes les pistes possibles d’indicateurs existants sur ces 16 thèmes de richesses, une étude a été menée de février à avril pour répertorier 85 propositions d’indicateurs, existants en France ou à l’étranger.
 
Face à la multiplication de démarches similaires en 2012 (INSEE, Association des Régions de France,...), il est nécessaire de bien réaffirmer la spécificité de la démarche suivie en Pays de la Loire.
 
Il ne s’agit pas d’« indicateurs de développement durable » – approche qui reste souvent assez technique (taux de Gaz à effet de serre, qualité de l’eau, etc…), extérieure aux préoccupations immédiates des participants aux débats. Il ne s’agit pas non plus d’indicateurs de « bien-être » - à l’anglo-saxonne, exclusivement centrée à l’inverse sur l’individu et le ressenti de sa propre situation. Il s’agit bien de mesurer des « richesses collectives », définies en commun par les ligériens.
 
Il s’agit d’une démarche participative qui se distingue du travail des statisticiens, par la nécessité non seulement d’élargir la diversité des indicateurs suivis mais aussi de prendre du recul par rapport aux indicateurs quantitatifs existants. En effet, on ne peut pas se limiter à une liste d’indicateurs existants si ces derniers ne recouvrent pas l’ensemble des champs issus des débats publics.

Si on compare l’intitulé des thématiques entre la démarche de l’INSEE, lancée suite au Rapport Stiglitz et la démarche initiée par la Région, on constate en effet que l'approche sémantique de la démarche participative met beaucoup plus l’accent sur la qualité des relations sociales, les comportements, les valeurs et les ressentis subjectifs.

 

  1. 2013 : Proposition de 27 indicateurs

Légende:

Indicateur dont la valeur devrait croître

Indicateur dont la valeur devrait décroître

Couleurs:

Indicateur existant

Indicateur inédit, à créer

 

 

Axe 1: Qualité des conditions de vie en Pays de la Loire:

 

Environnement, nature, biodiversité

Les énergiesrenouvelables sont au cœur de la transition énergétique

Le rôle des personnes et des entreprises dans la réduction des besoins énergétiques

Le rôle des habitants et des organisations dans la réduction de la production de déchets

Pour retrouver le "rapport sensoriel à la nature", avec ce que cela signifie notamment en termes de retour à la prise en compte des saisons dans l'alimentation et les activités, de proximité régulière avec la nature (y compris en ville), de notre rôle de "citoyens de l'eau » et pas seulement « d'usagers de l'eau »…

Travail

Parce que le travail reste une richesse importante. Avec le souhait de pouvoir suivre à terme le temps et les compétences disponibles auprès des personnes actives sans emploi

Enjeu de santé publique face au stress et au mal-être largement répandu ; illustration d'une rupture à opérer dans l'organisation des activités et du travail

Qualité de vie et rythmes de vie

Privilégier la proximité à la rapidité des déplacements pose la question de l'aménagement du territoire, de la re-localisation des emplois, trouver le bon équilibre entre densification des villes et développement multipolaires. Un enjeu pour les ménages, mais aussi pour le développement des circuits courts : pour que les entreprises de la production, de la transformation et en charge de la distribution puissent trouver des salariés sur place, les activités devant se répartir dans l'ensemble du territoire.

Elément constitutif du bien-être et du vivre ensemble. Equilibre des temps de vie : personnel, familial, professionnel, formatif ou scolaire, temps de l'engagement ou des déplacements, temps de la créativité, temps « de ne rien faire »

Santé

Prendre en main ce mal de l'ouest, en suivant peut-être aussi les tentatives de suicide

Indicateur témoin d'une reconquête du bien-être (avec ce que cela sous-tend d'accès satisfaisant aux soins, d'alimentation saine, de climat social serein, …)

Cultures, art et sports

Il s'agit des patrimoines bâtis et non bâtis (ex. création artistique, littérature, gastronomie, espaces naturels, biodiversité, …), par les lycéens et les collégiens. Cet indicateur est le témoin d'une valorisation du patrimoine et de la transmission vers les générations émergentes.

Inspiré d'un indicateur canadien, ce repère permet de faire le lien entre épanouissement personnel et temps partagé

 

Axe 2: Qualité des relations humaines:

 

Humanité, diversité, ouverture

L'altruisme et le bénévolat comme témoins de la cohésion sociale

exemples : équilibre hommes/femmes, diversité culturelle, personnes en situation de handicap. Mobilisation des organisations dans le sens de la reconnaissance des diversités culturelles et sociales et de l'altérité de chacun, dans le sens de la lutte contre les discriminations

Indicateur témoin de l'ouverture des Pays de la Loire et de la capacité régionale à envisager une évolution démographique plurielle, cosmopolite

Lien social, relation, convivialité

Lors des débats, l'urgence est apparue de ré-enchanter les liens sociaux et la convivialité (richesses perdues), la confiance en l'autre conditionnant largement le bien-vivre individuel et collectif

Education, apprentissage

Réinstaurer du lien et de la confiance entre adultes et enfants/jeunes dans les lieux de socialisation éducative

Reconnaissance de l'expérience des personnes comme une véritable richesse, la VAE comme outil de promotion sociale

Enfance, famille

Enjeu de veille et d'action collective pour la bientraitance des enfants et des jeunes Rappel : il n'y a pas plus d'enfants maltraités en France, mais de plus en plus d'enfants et de jeunes en risque de danger pour cause de fragilité sociale et/ou économique, d'éclatement familial, etc. La bientraitance des générations émergentes et futures ne peut donc relever de la seule compétence "protection de l'enfance"

Solidarité

Indicateur témoin de l'ouverture sur le monde en parallèle des enjeux de relocalisation

 

Axe 3: Responsabilité/engagement:

 

Liberté, autonomie

 

un revenu monétaire minimum est l'une des conditions de l'accès à l'autonomie et de la maîtrise de sa propre vie. Compte tenu du contexte actuel, nous devons nous interroger sur le retour à la pauvreté des seniors et de la confrontation des générations émergentes avec la pauvreté.

 

Faire en sorte que les jeunes puissent se projeter dans un avenir désirable. Revenir aux fondamentaux de la Déclaration universelle des droits de l'Homme de 1948 (droit au travail choisi)

Citoyenneté

L'engagement comme ciment social

Faire du renouvellement du modèle économique un enjeu régional

Valeur, sens

Approche qualitative de la situation sociétale en Région.

Justice, égalité

L'équilibre des revenus est le témoin de notre capacité à être en cohésion et en partage des richesses entre les générations.

Epanouissement, bien-être

Mise en débat de la question "êtes-vous heureux?" pour une approche qualitative de la situation sociétale en Région. A recueillir par mise en débat pour avoir une vision partagée de la question

 

Vous avez des commentaires ou des propositions complémentaires à faire? cliquez ici

Vous voulez prendre connaissance des commentaires ou des propositions complémentaires déjà faites? cliquez ici